Yomou : le gouvernement fixe les prix planchers du café cacao pour la campagne nationale de commercialisation 2022-2023

Yomou : le gouvernement fixe les prix planchers du café cacao pour la campagne nationale de commercialisation 2022-2023

Le Ministère du Commerce de l’Industrie et des PME, à travers sa Direction Nationale du Commerce Intérieur et de la Concurrence (DNCIC) en collaboration avec l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations (AGUIPEX) et l’Office National de contrôle de Qualité (ONCQ) a officiellement lancé la campagne nationale de commercialisation du café-cacao au titre de l’année 2022-2023. Placée sous le thème ‘’café-cacao, filières porteuse, cette campagne a été lancée dans la préfecture Yomou ce vendredi 11 octobre 2022.

La cérémonie de lancement a été présidée par Monsieur le Chef de Cabinet Sanfang Mohamar CISSE, représentant de Mme la Ministre Rose Pola PRICEMOU. Durant deux jours, les acteurs de la filière ont échangé sur trois thématiques à savoir : la redynamisation de la culture café-cacao, le concept d’interprofession, le regard sur l’accord international du café 2007 (enjeux et défis pour la Guinée).

Compte tenu de l’importance de la filière café-cacao, le Directeur National adjoint de la DNCIC Alseny Camara a dans son discours souligné la nécessité d’une introspection de la filière « l’évaluation des activités de la filière est une nécessité si nous voulons améliorer notre méthode culturale pour optimiser la productivité et assurer une meilleure qualité et compétitivité afin de gagner une intégration réussie sur le marché international » a-t-il laissé entendre.

Au cours de la cérémonie les acteurs de la filière Café-cacao de Guinée ont remercié le gouvernement à travers le ministère de tutelle pour cette initiative, avant de formuler quelques recommandations portant entre autres sur :
la mises en place des banques agricoles à
des crédits adaptés,

le désenclavement des zones de production,
la formation de tous les acteurs de la chaîne
de valeurs,
la construction des magasins de stockage
appropriés et aires de séchage,
l’obtention de semences améliorés…

Dès lors, Monsieur le chef de cabinet a rassuré ces acteurs que l’accroissement des revenus par le biais de l’amélioration de la productivité ainsi que l’offre exportable du café-cacao demeure une préoccupation du gouvernement de transition, d’où la mise en place de politiques visant à garantir les revenus décents aux acteurs à différents maillons à travers l’instauration du principe d’un prix garanti aux producteurs représentants au moins 60% du prix CAF.

A cet effet, les prix planchers pour cette campagne 2022-2023 ont été fixé comme suit :

Café : 13 000/Kg

Cacao : 17 500/Kg

Ainsi, la cérémonie a pris fin par la remise des bâches aux acteurs de la filière, pour faciliter le traitement de leur récolte. A rappeler qu’ils sont nombreux ces paysans qui disposent de plusieurs hectares de plantation de café-cacao dans la région forestière.