Rencontre MEPU-A / fondateurs d’écoles privées: La qualité de l’école et de la formation des enseignants au cœur du débat ( compte-rendu)

Rencontre MEPU-A / fondateurs d’écoles privées: La qualité de l’école et de la formation des enseignants au cœur du débat ( compte-rendu)


Le Ministre Guillaume HAWING appelle à un sursaut patriotique pour une remise à niveau de l’Enseignement/ apprentissage.

Le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire et de l’Alphabétisation a rencontré ce vendredi les fondateurs d’écoles privées de Conakry, Coyah et Dubreka.
Ils étaient plus d’une centaine de participants à prendre part à ces échanges dont l’objectif était d’amener les uns et les autres à emprunter le chemin du renouveau pour la qualification du système éducatif en Guinée.
Selon les statistiques 2020-2021 du BSD, rappelé par la Directrice du Service National de l’Enseignement Pré -Universitaire Privé, la Guinée compte 16.075 établissements dont 6984 privés et 2 996 204 élèves dont 1 215 980 pour l’enseignement privé. Ces chiffres dénotent sans nul doute, la grande place qu’occupe l’enseignement privé dans le système éducatif guinéen et la facilité d’accès à l’éducation des enfants. L’enseignement privé ne doit donc être en marge des réformes et des décisions du département. C’est pourquoi dans son intervention, le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire a appelé chaque fondateur à un sursaut patriotique pour changer la donne dans l’enseignement pré- universitaire privée guinéen.
Guillaume HAWING a déploré l’attitude de certains patrons d’écoles privées qui ont préféré s’associer à la fraude pendant les examens nationaux.
Pour la qualité à l’école et la formation du personnel enseignant , chaque fondateur devrait accepter de faire le premier pas et nous serons là ensuite pour vous soutenir et vous encourager a ajouté le Ministre de l’Enseignement Pré-Universitaire.

Le porte-parole des fondateurs d’écoles privées s’est félicité de ce cadre de concertation. En remerciant le Ministre pour toutes les réformes engagées notamment dans la gestion des examens nationaux 2022, il a sollicité plus d’ouverture du cadre de concertation qui pourrait désormais selon lui,servir d’espace de décisions.

La Rédaction Politique d’Actu21