Journée civique d’assainissement : Le ministre Alpha Bacar Barry se félicite de la participation des jeunes de Kaporo

Journée civique d’assainissement : Le ministre Alpha Bacar Barry se félicite de la participation des jeunes de Kaporo

Sur initiative du Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, le ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, a pris part ce samedi 6 août 2022, au côté de son homologue des Infrastructures et des Transports, à la Journée de participation citoyenne aux travaux d’assainissement de la ville de Conakry dénommée « journée civique d’assainissement ».

Cette journée civique d’assainissement au marché de Kaporo qui vise à offrir aux citoyens un cadre de vie sain, a connu la participation des Secrétaires Généraux de l’Enseignement Technique Youssouf Boundou Sylla – YBS, de celui de la Fonction Publique et de la Cheffe de Cabinet du ministère de l’Information et de la Communication.

Sur le fond, la « journée civique d’assainissement », comme son appellation l’indique, est un moment citoyen. Il s’agit d’un temps de 6h à 12h, une seule fois par mois, que le citoyen de Conakry est appelé à mettre à profit pour nettoyer son environnement immédiat, son quartier, sa commune et s’il en a envie, aller dans d’autres lieux comme les marchés, les places publiques, pour participer à leur nettoyage. C’est un moment collectif pour que le Conakryka pose un acte citoyen directement sur son environnement immédiat et rien d’autre.

Pour le ministre Alpha Bacar Barry, cette opération a des acquis qui sont salués pour tout le monde. « Les acquis, c’est de relever le défi de la participation qui est en train de se faire peu à peu dans les différentes communes. C’est aussi la conscientisation des uns et des autres pour comprendre que la question de l’assainissement permet aujourd’hui d’impliquer davantage les citoyens dans leurs communes, de comprendre que cette journée loin d’être une obligation, doit être un moment citoyen pour que les uns et les autres s’engagent dans leur communauté. Vous savez, c’est toujours important de dire que j’ai balayé devant ma porte avant d’interpeller l’État où les autres à leur responsabilité, que chacun de nous ait fait ce qu’il doit quand même faire à partir de là où il vit. Donc, moi je suis très heureux… »

Gouv