CAN 2025 : Ce qu’on peut retenir de la mission de la CAF en Guinée

CAN 2025 : Ce qu’on peut retenir de la mission de la CAF en Guinée

Dans le cadre de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations Total Energies 2025, la Confédération Africaine de Football a dépêché une mission en Guinée.

Composée de deux membres du Comité Exécutif de la CAF, Monsieur Mathurin De Chacus (président de la Fédération Béninoise de Football), Monsieur Mustapha Ishola Raji (président de la Fédération Libérienne de Football) et du secrétaire général, Monsieur Véron Mensengo-Omba, la délégation a eu une séance de travail avec Monsieur Lansana Béa Diallo, président du COCAN et Ministre de la Jeunesse et des Sports avant d’être reçue en audience par le Président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya.

A Conakry depuis 24 heures, les émissaires de la CAF ont eu une séance de travail ce mercredi 31 août 2022 avec le président du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations au siège dudit comité. D’entrée, Monsieur Lansana Bea Diallo a fait savoir à ses hôtes, qu’organiser la plus grande fête du football africain est une opportunité de développement pour la Guinée.

Après avoir réitéré l’engagement des autorités guinéennes à réussir l’organisation de cette 35éme édition de la CAN, le président du COCAN, a, dans une vidéo montré le niveau d’exécution du projet et les activités en cours de réalisation.

Du siège du COCAN, la mission de la CAF a pris la direction du Palais Mohamed V où elle a eu une audience avec le Président de la Transition, le Colonel Mamadi Doumbouya. Sur place, le président de la République de Guinée, a réitéré aussi son engagement pour la réussite de la CAN 2025 en Guinée.

Avant l’arrivée de cette mission de la CAF en Guinée, le président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya, a pris trois décrets allant dans le sens de l’organisation de cette compétition en Guinée. Parmi les décrets, il y a celui déclarant l’organisation de la CAN 2025 comme « un programme d’intérêt national prioritaire ».

La délégation de la Confédération Africaine de Football quitte Conakry ce jeudi 1er septembre 2022.

Lansana Bea Diallo, Ministre de la Jeunesse et des Sports et Président du COCAN 

« L’analyse qu’on a fait de la CAN 2025, c’est que ce n’est pas organiser un match de football. Mais c’est de nous dire que la CAN est en réalité un vecteur de développement. Et, ce vecteur de développement, c’est aussi dire que c’est un processus qui nous invite dans une nouvelle dimension (…) Le défi qui nous attend aujourd’hui, à partir du moment où, on a fait une priorité nationale ce projet, cela veut dire que tous les moyens de la nation seront mis à disposition pour relever le défi, pour réussir ce grand challenge (…). Le défi est donc tellement colossal, que pour pouvoir le relever il faut qu’on ait un soutien effectivement de nos frères du continent africain qui nous accompagnent notamment dans le processus dans lequel on s’est inscrit. Aujourd’hui on est une équipe qui marche, on est une équipe qui avance. Et on a aujourd’hui tout le soutien du gouvernement pour relever le défi (…) Je voudrais dire une chose à la CAF ici. C’est que l’inscription du processus dans lequel nous sommes aujourd’hui, avec toutes les entreprises qui ont été effectivement choisies (le choix il a été très stratégique insiste-il), surtout quand le grand chef (le Chef de l’Etat ndlr) dit : ‘’c’est une priorité, on va le faire’’ et à travers toute l’équipe (le gouvernement) autour de moi, on va me faire une passe. Et cette passe me permettra de faire un goal, et ce goal sera la CAN 2025 ».

Mathurin De Chacus, Président de la Fédération Béninoise de Football 

« Nous ne sommes pas venus pour retirer l’organisation à la Guinée. Nous sommes venus pour voir si la Guinée a des propositions pour convaincre la Confédération Africaine de Football (CAF) à lui faire toujours confiance pour l’organisation de cette CAN 2025 ».

news224.info 621363303