Accord sur la durée de la transition entre la Guinée et la CEDEAO : Réaction de Mamadou Oury Diallo, président de la ligue des démocrates et réformistes de Guinée

Accord sur la durée de la transition entre la Guinée et la CEDEAO : Réaction de Mamadou Oury Diallo, président de la ligue des démocrates et réformistes de Guinée

Au-delà de la brouille qui a prévalu entre les instances de la CEDEAO et la Guinée il y a quelques semaines lors du Sommet de la CEDEAO qui s’est tenu le 22 Septembre 2022 à Washington, les autorités de la transition en Guinée ont sollicité l’envoi d’une mission technique de la CEDEAO pour travailler ensemble avec le Gouvernement sur le chronogramme de la Transition. Cette sollicitation fut honorée par la CEDEAO dans la mesure où une mission technique a effectivement été dépêché par la CEDEAO à Conakry. Cette mission technique a travaillé avec les autorités guinéennes à partir du 17 octobre et a rendu son rapport dès le 21 octobre.

De ce Rapport de la Commission Technique de la CEDEAO, il faut d’abord saluer l’esprit d’ouverture et de compréhension qui a prévalue entre les deux parties qui ont su surmonter la brouille survenue suite aux décisions du récent Sommet de la CEDEAO qui s’est tenu à Washington.
Puis, il faut dire que ce Rapport de la Commission Technique de la CEDEAO est venu confirmer la sincérité des intentions et la position de départ du CNRD. C’est-à-dire, comme ça a été dit lors de la visite du Président Embalo à Conakry, la Guinée ne fait aucune fixation sur la durée de la transition. Le CNRD tient simplement à ce que les 10 points clés contenus dans le chronogramme, qui sont absolument essentiels pour éviter de commettre les mêmes erreurs que par le passé, soient réalisés dans le bon ordre :

(1) le recensement général de la population, (2) le recensement à caractère d’État civil et administratif,

(3) la confection du fichier électoral,

(4) la réforme constitutionnelle,

(5) le référendum sur la nouvelle constitution,

(6) la rédaction des lois organiques issues de la nouvelle constitution,

(7) l’ameublement des nouvelles institutions issues de la nouvelle constitution,

(8) l’organisation des élections locales,

(9) l’organisation des élections législatives, et (10) l’organisation des élections présidentielles.
Finalement, de ce Rapport il ressort l’efficacité des experts de la CEDEAO et de la Guinée qui ont su trouver ensemble la formule nécessaire pour compresser les délais de réalisation des 10 points clés contenus dans le chronogramme en vue d’un retour à l’ordre constitutionnel.
À présent que la sincérité des intentions du CNRD, ainsi que l’ouverture du Gouvernement de la Guinée à conjuguer les efforts avec les partenaires de la sous-région et internationaux, est encore une fois prouvée; désormais tous les yeux sont rivés vers la CEDEAO et les partenaires techniques et financiers pour soutenir davantage les autorités guinéennes pour la réussite de cette transition cruciale pour la marche en avant de la Guinée vers une véritable ère démocratique.

Mr Mamadou Oury Diallo
Président de la LDRG