64 ème anniversaire de l’armée guinéenne : Allocution du président de la transition

64 ème anniversaire de l’armée guinéenne : Allocution du président de la transition

𝗢𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗦𝗼𝘂𝘀-𝗼𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗠𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗿𝗮𝗻𝗴 ;

La fête anniversaire de la création de l’Armée Guinéenne que nous commémorons demain 1er novembre 2022, m’offre l’occasion de m’adresser à l’ensemble des Forces de défense et de sécurité.
Demain dis-je, c’est toute la Guinée qui va commémorer avec nous, le soixante-quatrième anniversaire de la création de sa vaillante Armée qui a acquis l’âge de la raison.

En effet, la proclamation de l’indépendance le 02 octobre 1958 a ouvert la voie à la mise en place des institutions de souveraineté nationale en vue de consolider cette indépendance recouvrée.

C’est ainsi que le 03 octobre suivant, le nouveau Gouvernement, à travers un Secrétariat à la Défense Nationale, rattaché à la Présidence, a engagé un processus qui a rapidement abouti à la création de l’Armée Guinéenne le 1er novembre 1958.

Cet embryon a vite été rejoint par trois contingents de vaillants soldats patriotes, arrivés respectivement le 22 novembre 1958, le 31 décembre 1958 et le 18 juillet 1959, qui ont renoncé aux privilèges de l’Armée coloniale pour revenir soutenir le jeune Etat indépendant.

Cette glorieuse Armée Nationale souffle demain ses soixante-quatre bougies avec le sentiment d’une mission continuellement bien accomplie.

Soixante-quatre ans au service de la défense de l’intégrité du territoire et de participation au développement socioéconomique du pays.
Soixante-quatre ans de participation à la décolonisation et à la préservation de la paix en Afrique.

Soixante-quatre ans de parcours jonché de victoires qui donnent raison aux valeureux pères fondateurs de cette grande institution de défense auxquels il rend solennellement un hommage mérité.

A ceux-ci, il faut associer tous nos martyrs tombés sur le champ d’honneur dont les sacrifices ne seront jamais vains, mais qui continueront de vivre en nous, et de vivre à nos pensées pieuses par les œuvres patriotiques de chacun de nous.

Soixante-quatre années après, cette Armée guinéenne a acquis ses lettres de noblesse, malgré les péripéties de l’histoire tumultueuse de notre pays dans un continent africain lui-même secoué par des crises perpétuelles.

𝗢𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗦𝗼𝘂𝘀-𝗼𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗠𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗿𝗮𝗻𝗴 ;

L’Armée guinéenne qui demeure le socle sur lequel repose la souveraineté de notre Nation, a forgé sa gloire en démontrant en toute épreuve sa bravoure, son génie, sa discipline, et surtout son patriotisme.

Lors de l’agression impérialo-portugaise du 22 novembre 1970, tout comme pendant les meurtrières attaques rebelles de 2000 et 2001, l’Armée guinéenne a prouvé sa capacité opérationnelle, sa loyauté en boutant l’ennemi hors du territoire national.

Aussi au Congo, en Guinée Bissau, en Angola, au Bénin, au Libéria, en Sierra-Leone, en Côte d’Ivoire, en Haïti, au Soudan, au Burundi, au Sahara Occidental et maintenant au Mali, les Forces de défense et de sécurité ont toujours apporté la pierre guinéenne à l’édification de la liberté, à la consolidation de la paix et à la restauration de la stabilité en Afrique et dans le monde.

En ce moment même, le huitième bataillon Gangan de plus de 600 hommes est en phase de déploiement à Kidal après leur mise en condition opérationnelle au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix de Kindia.

La Guinée restera au Mali jusqu’à la stabilité totale de ce pays frère avec lequel elle partage l’histoire et la géographie, entretient des relations séculaires de fraternité, d’amitié et de coopération.

L’Armée guinéenne justifie aussi son âge de raison par son intervention sur la scène politique intérieure chaque fois que notre pays est à la croisée des chemins, corroborant ainsi l’affirmation d’un leader patriote africain que je paraphrase : « 𝗤𝘂𝗮𝗻𝗱 𝗹𝗲 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝗲𝘀𝘁 𝗼𝗽𝗽𝗿𝗶𝗺𝗲́ 𝗽𝗮𝗿 𝘀𝗲𝘀 𝗲́𝗹𝗶𝘁𝗲𝘀, 𝗶𝗹 𝗮𝗽𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗻𝘁 𝗮̀ 𝗹’𝗮𝗿𝗺𝗲́𝗲 𝗱𝗲 𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝗮𝘂 𝗽𝗲𝘂𝗽𝗹𝗲 𝘀𝗮 𝗹𝗶𝗯𝗲𝗿𝘁𝗲́. »

𝗢𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗦𝗼𝘂𝘀-𝗼𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗠𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗿𝗮𝗻𝗴 ;

Cette dernière transition ouverte le 5 septembre 2021 s’est donnée comme vocation historique de transformer fondamentalement l’Etat afin de mettre un terme aux transitions politiques dans notre pays.

C’est pourquoi nous avons opté pour la refondation totale de l’Etat qui se traduit par la restructuration et la moralisation de l’administration et de la gestion publique, par la séparation des pouvoirs et l’indépendance de la justice, par la lutte contre la corruption et le pillage des ressources naturelles, par la consolidation de l’unité nationale en vue de l’instauration d’une véritable démocratie fondée sur des valeurs, le respect des libertés publiques et des droits humains.

Dans l’Armée, cette refondation se traduit par la poursuite de la Réforme du Secteur de Sécurité à travers la consolidation des acquis par la formation, l’aguerrissement du personnel, l’acquisition des équipements modernes, la construction et la réhabilitation des infrastructures ainsi que par l’élaboration des textes, la restructuration des unités et l’amélioration de la qualité des dépenses militaires.

La réussite de cet ambitieux programme qui incombe à tous, particulièrement aux vaillantes Forces de défense et de sécurité, est un défi à relever afin de mettre un terme au paradoxe guinéen de “𝗽𝗮𝘆𝘀 𝗽𝗮𝘂𝘃𝗿𝗲 𝗮𝘂𝘅 𝗶𝗺𝗺𝗲𝗻𝘀𝗲𝘀 𝗿𝗶𝗰𝗵𝗲𝘀𝘀𝗲𝘀 𝗻𝗮𝘁𝘂𝗿𝗲𝗹𝗹𝗲𝘀” et offrir à ses filles et fils, un avenir radieux profitable à tous sans exclusive.

𝗢𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗦𝗼𝘂𝘀-𝗼𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗠𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗿𝗮𝗻𝗴 ;

Cette nouvelle société guinéenne qui a été longtemps ambitionnée par le peuple de Guinée, le C.N.R.D l’a promis et la transition va poser les bases de sa réalisation.

Chaque Guinéen en uniforme doit la cultiver au quotidien par son comportement, l’accomplissement exemplaire de ses tâches afin de renforcer la confiance entre le Peuple et son Armée. C’est en cela que s’effectuera la vraie renaissance nationale dans laquelle le concept Armée-Nation trouvera la plénitude de son sens.

Après cette première année de transition, les résultats sont dignes d’éloges au sein de notre institution dont l’anniversaire m’offre l’opportunité de résumer le bilan et les perspectives.

Nous avons significativement amélioré les conditions de vie et de travail de l’ensemble des Forces de défense et de sécurité par la revalorisation de la solde, le rajout de la valeur monétaire du ravitaillement à la solde, la dotation en uniformes, l’équipement en matériel et mobilier de bureau, l’augmentation du parc logistique des Armées, l’accélération de la rénovation des infrastructures. Notamment la relance de l’achèvement des infrastructures dans les garnisons de la capitale et de l’intérieur du pays.

Les efforts et initiatives de formation ont été accrus pour améliorer l’adéquation entre le renforcement des capacités opérationnelles des hommes et la modernisation des équipements que l’Armée acquiert dans la perspective de la Loi de Programmation Militaire 2021-2026, en tenant compte de l’évolution technologique et de la conjoncture sécuritaire;

L’équipement des hôpitaux du BQG, Bataillon du Quartier Général et du BSC, Bataillon Spécial de Conakry; l’extension de l’infirmerie en hôpital de référence au Centre d’Entrainement aux Opérations de Maintien de la Paix de Kindia;

la création de l’école d’Etat-major et de l’école des officiers de Gendarmerie ;

La construction prochaine de l’école militaire préparatoire technique, communément appelée prytanée militaire; la construction des camps des unités nouvellement créées; le recrutement des spécialistes au profit du Bataillon du Génie Militaire et des Unités Militaires de Production Agro-Industrielle; l’acquisition des équipements majeurs prévus dans la nouvelle Loi de Programmation Militaire en conformité avec la montée en puissance des armées, constituent les principales perspectives qui me tiennent à cœur et qui seront réalisées au fur et à mesure de la disponibilité des ressources financières.

En perspective, il est également prévu un vaste programme de recrutement des jeunes diplômés sans emploi.

𝗢𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀, 𝗦𝗼𝘂𝘀-𝗼𝗳𝗳𝗶𝗰𝗶𝗲𝗿𝘀 𝗲𝘁 𝗠𝗶𝗹𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲𝘀 𝗱𝘂 𝗿𝗮𝗻𝗴 ;

Au regard des transformations positives qui s’opèrent dans tous les autres secteurs de la vie de notre pays, les populations adhèrent aux idéaux du C.N.R.D pour nous faciliter la réussite consensuelle de la transition par la mise en place d’un Etat fort, capable d’accélérer la croissance socioéconomique dans l’unité, la paix et la stabilité.

En effet, un anniversaire étant le temps qu’il faut mettre à profit pour jeter un regard sur le passé, apprécier le présent et envisager l’avenir avec responsabilité, l’Armée Guinéenne doit montrer cette fois-ci le chemin de l’honneur.

C’est pourquoi, j’exhorte toutes les Forces de défense et de sécurité au sursaut patriotique dans l’accomplissement de leurs missions respectives dans l’unité, la complémentarité, la discipline, l’intégrité et la loyauté.

Dans la poursuite des activités civilo-militaires en toute circonstance, vous devez toujours être portés à donner le meilleur exemple pour aider à forger une morale d’intégrité de tous au service de la Nation.

Je félicite et encourage toute la hiérarchie militaire, les hommes qui tiennent leurs positions dans toutes les unités et le long de nos frontières.

Mes pensées vont également à tous nos frères d’armes déployés dans les missions de maintien et de rétablissement de la paix à travers le monde.

L’engagement reste le même :

𝗥𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝗵𝗼𝗺𝗺𝗮𝗴𝗲 𝗮̀ 𝗰𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝘁𝗼𝗺𝗯𝗲́𝘀 !
𝗦𝗼𝗶𝗴𝗻𝗲𝗿 𝗰𝗲𝘂𝘅 𝗾𝘂𝗶 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗯𝗹𝗲𝘀𝘀𝗲́𝘀 !
𝗘𝘁 𝗹𝗮 𝗺𝗶𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗶𝗻𝘂𝗲.

En renouvelant à vous toutes et tous, mes félicitations et mes encouragements pour l’esprit de corps et l’exemplarité dont vous faites montre depuis le 05 septembre 2021, je vous souhaite un joyeux anniversaire de création de l’Armée Guinéenne.

Vive l’Armée Guinéenne ;
Vive l’Indépendance nationale.
Que Dieu bénisse la Guinée et les Guinéens.
Je vous remercie.

𝗖𝗢𝗟𝗢𝗡𝗘𝗟 𝗠𝗔𝗠𝗔𝗗𝗜 𝗗𝗢𝗨𝗠𝗕𝗢𝗨𝗬𝗔
​𝗣𝗥𝗘𝗦𝗜𝗗𝗘𝗡𝗧 𝗗𝗨 𝗖𝗡𝗥𝗗
𝗣𝗥𝗘𝗦𝗜𝗗𝗘𝗡𝗧 𝗗𝗘 𝗟𝗔 𝗧𝗥𝗔𝗡𝗦𝗜𝗧𝗜𝗢𝗡
​𝗖𝗛𝗘𝗙 𝗗’𝗘́𝗧𝗔𝗧
𝗖𝗛𝗘𝗙 𝗦𝗨𝗣𝗥𝗘𝗠𝗘 𝗗𝗘𝗦 𝗔𝗥𝗠𝗘́𝗘S

Colonel Mamadi Doumbouya